Signalées en ville depuis le mois de décembre, les perturbations d'approvisionnement en antiémétique EMEND (aprépitanttouchent désormais le marché hospitalier où :
La présentation hospitalière EMEND 125 mg reste disponible.

En ville, la situation reste perturbée.


Tensions d'approvisionnement en ville et désormais à l'hôpital
Les tensions d'approvisionnement des spécialités antiémétiques d'aprépitant EMEND (Cf. Encadré 1) signalées depuis le mois de décembre en ville (notre article du 1er février 2018) se sont étendues au marché hospitalier

 
Encadré 1 - Les indications d'EMEND
EMEND est indiqué en prévention des nausées et des vomissements associés à des chimiothérapies anticancéreuses hautement et moyennement émétisantes chez les adultes et les adolescents à partir de 12 ans (Cf. VIDAL Reco "Cancers : complications des chimiothérapies").
 
EMEND est administré dans le cadre d'un schéma thérapeutique, les 3 premiers jours de chimiothérapie, en association avec un corticostéroïde et un antagoniste 5-HT3 (sétron).

Selon les informations communiquées en date du 7 février 2018 par le laboratoire MSD France, la situation est la suivante : 
Une remise à disposition normale est prévue dans les prochaines semaines, sans date précise.
Le laboratoire invite à contacter son service d'information médicale pour toute question complémentaire sur cette situation, au 01 80 46 40 40.

Pour aller plus loin
EMEND 125 mg, gélule et EMEND 80 mg, gélule – Tensions d'approvisionnement (ANSM, 15 février 2018)
Lettre du 7 février aux pharmaciens hospitaliers (sur le site de l'ANSM, 15 février 2018)
Lettre du 12 janvier aux pharmaciens d'officine (sur le site de l'ANSM, 12 janvier 2018)

Sur VIDAL.fr
EMEND gélule (aprépitant) : approvisionnement tendu en ville pour plusieurs semaines (1er février 2018)